SoCloz, la réservation sans engagement

Je vous propose aujourd’hui de découvrir SoCloz, leader de la réservation sans engagement, terminant ainsi la trilogie sur les assistants pré-shopping.

SoCloz - préshoppingSoCloz a été créé par Jérémie Herscovic et Jean-François Bustarret en 2010 pour proposer une recherche par produit en fonction des stocks disponibles dans les magasins situés autour de soi.

L’objectif de SoCloz : s’adresser aux internautes visitant les sites marchands sans acheter

SoCloz souhaite s’adresser à tous les internautes n’achetant pas sur internet. Avec un taux de transformation de 2% en moyenne (1% en moyenne sur les sites des enseignes, 3% chez les pure players), la plupart des sites marchands laissent 98% de leur audience repartir les mains vides. Comment accompagner au mieux ces visites ? Et si le frein majeur était de donner son numéro de carte bancaire sur internet ?

Proposer aux internautes de réserver un article gratuitement et sans obligation d’achat en magasin pour l’essayer, le toucher et pourquoi pas conclure l’achat, tel est le service que fournit SoCloz.

Généraliste, SoCloz référence aujourd’hui plus d’un million et demi de produits différents, sur des secteurs aussi variés que la mode, le bricolage, le maquillage ou encore l’ameublement avec plus de 150 enseignes , généralistes comme les Galeries Lafayette ou spécialistes comme Bonhomme de Bois ou Valège.

Et comment ça marche SoCloz ?

La recherche s’effectue sur deux critères : quoi et où. Il est ensuite possible d’affiner sa recherche sur de nombreux critères : la distance, le prix, la marque, l’enseigne, … SoCloz proposant une offre très large, les critères d’affinage sont peu spécifiques au produit. Lorsque cela est possible, une première indication de stock est affichée sur la liste des produits (en stock, stocks limités).

Pour les enseignes proposant la réservation en ligne, comme par exemple Guy Degrenne, il est possible d’effectuer une demande de réservation via internet. Celle-ci est alors transmise au magasin qui dispose d’un délai d’une heure pour y répondre, via l’application installée sur son terminal d’encaissement. Le délai de réponse, la durée de la réservation, le nombre de réservation par internaute sont paramétrables par l’enseigne.

SoCloz - comment ça marche

Pour les enseignes ne proposant pas la réservation en ligne, l’internaute peut contacter le magasin par téléphone et demander la réservation de l’article.

Une rémunération sur la visite générée

SoCloz a tout d’abord développé son propre site et proposé aux enseignes de référencer leurs produits et leurs magasins en se rémunérant par une commission sur chaque visite générée en magasin.

Aujourd’hui, suite aux demandes de nombreuses enseignes de proposer ce service de réservation avec visite en magasin sur leur propre site marchand, SoCloz propose également l’intégration de sa solution technique sur les sites des enseignes, en utilisant le « tunnel de réservation » testé et approuvé par SoCloz ou en développant sa propre cinématique. Là aussi, le mode de rémunération est une commission sur les visites. Sur cette deuxième offre, SoCloz se retrouve en concurrence avec les solutions web-to-store de  Proximis et Evoke. Leadformance, autre intervenant du marché du web-to-store utilisant quant à lui la solution SoCloz dans son outil.

L’enjeu principal pour les enseignes : le no-show

L’internaute ayant la possibilité de réserver un article sans aucun engagement d’achat, le risque est grand de générer de nombreuses réservations « bidon » ni honorées ni annulées. Par ailleurs, SoCloz se rémunérant sur la visite, il importe d’avoir de bons taux de transformation.

SoCloz annonce aujourd’hui de très bons résultats avec un taux de visite de l’ordre de 80% et même un taux d’achat de 90%, l’achat pouvant porter sur l’article réservé, un autre ou encore l’article réservé et d’autres.

Le webmarketing de SoCloz

SoCloz revendique aujourd’hui la première place parmi nos trois compétiteurs en termes de trafic avec environ 500 000 visiteurs uniques par mois.

La priorité de SoCloz n’est pas actuellement de développer le trafic sur le site à grands coups d’Adwords ou de campagnes d’e-mailings mais davantage d’améliorer la qualité de son outil.

Présent sur Facebook, SoCloz y parle essentiellement de promotions et de produits, incitant peu ses 5 865 fans à l’engagement.

Le site de SoCloz n’est actuellement pas en responsive et la start-up ne dispose pas d’application mobile.

Enfin, en termes d’expérience d’achat, le délai de traitement de la demande peut être un frein pour des internautes habitués à l’instantanéité.

Mon point de vue sur SoCloz

Le + : La réservation sans engagement

C’est un vrai service supplémentaire pour les internautes hésitant encore à acheter sans avoir essayé le produit. De plus, pour les magasins, c’est une opportunité de bénéficier d’un trafic qualifié et de se réinvestir dans leur mission de conseil et d’accompagnement client.

Par ailleurs, il me paraît certain que de nombreux sites marchands vont chercher prochainement à s’équiper d’une solution de réservation web-to-store. Parmi les compétiteurs, SoCloz est le seul à pouvoir proposer également une présence sur sa propre plateforme, génératrice de contacts supplémentaires pour les enseignes.

Le – : une expérience utilisateur moyenne

L’expérience utilisateur sur le site SoCloz pourrait être améliorée. En effet, il est difficile d’affiner une recherche ayant donné de trop nombreux résultats et l’affichage en vignettes ne fournit que peu d’éléments de choix pour l’internaute.

Enfin, comme évoqué plus haut, le délai de traitement de la réservation ne répond pas aux standard de rapidité exigés aujourd’hui par les internautes.

 

En conclusion, SoCloz dispose d’un outil séduisant pour les enseignes mais un peu moins convaincant pour les internautes. La nouvelle version, prévue avant l’été, apportera sûrement des améliorations dans l’expérience utilisateur.

Merci à Matthieu Richomme pour l’entretien qu’il m’a accordé.

Pour conclure, les trois assistants pré-shopping étudiés ont chacun développé leur propre stratégie et fait évoluer leur concept sur des terrains différents :

  • We Are The Shops, le service web-to-store dédié à la mode, reste sur le créneau de la réservation sans engagement en se spécialisant dans la mode, secteur pour lequel voir et essayer le produit demeure prépondérant pour acheter.
  • Shopping Adventure, la marketplace locale, abandonne la réservation sans paiement au profit de la marketplace de proximité en valorisant d’abord les magasins avant les produits.
  • Enfin, SoCloz, la réservation sans engagement, demeure sur une offre généraliste et se positionne comme fournisseur de la solution de réservation des sites des enseignes.

Devant un marché amené à se développer dans les deux ou trois prochaines années, ces choix stratégiques seront-ils judicieux ? L’arrivée de grands acteurs du e-commerce changera-t-elle radicalement la donne ? L’avenir nous le dira.

2 commentaires à propos de “SoCloz, la réservation sans engagement

  1. Pingback: SoCloz, la réservation sans engagement -...

  2. Pingback: SoCloz, l'outil de réservation en ligne ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>