Pas de digital in store pour Yves Rocher ?

Au printemps dernier, après avoir reçu un e-mail m’informant de l’ouverture du nouveau concept store Yves Rocher Boulevard Haussmann, je m’y suis rendue en tant que cliente mais aussi bien sûr avec ma casquette d’observatrice attentive du commerce omnicanal. Et quelle surprise : pas de digital in store dans ce magasin ! Pourquoi donc ?

store Yves Rocher

Yves Rocher, un distributeur omnicanal par essence

Je ne vais pas vous refaire ici l’historique de la société Yves Rocher mais certains faits sont à signaler. Dès son plus jeune âge,Yves Rocher élabore dans son grenier des produits de beauté à l’aide des plantes et les commercialise tout d’abord par l’intermédiaire des petites annonces puis par la vente par correspondance à la création de la société en 1959.

Le premier magasin a été ouvert en 1969, boulevard Haussmann à Paris et depuis lors, vente à distance et magasins se développent en parallèle, le marketing direct et ses techniques étant mis à profit tant de l’activité de vente à distance que du réseau de magasins.

Il en est de même depuis l’arrivée d’internet et Yves Rocher dispose aujourd’hui d’un site marchand riche de contenus, de fonctionnalités d’engagement sans oublier le web-to-store avec par exemple, la prise de rendez-vous en institut. Ce n’est pas pour rien qu’Yves Rocher figure régulièrement sur le podium des enseignes préférées des français !

Le digital in store, une vraie tendance du retail

Le digital in-store est une tendance de fond du retail aujourd’hui et nombreux sont les tests réalisés, soit en équipant les vendeurs de tablettes ou de smartphones comme Nature et Découvertes ou Darty, soit en installant dans ses magasins des bornes interactives ou des écrans géants comme La Halle ou Adidas.

Enfin, dernier levier pour favoriser le digital in store : le mobile du client. Les interactions possibles sont nombreuses : identification à l’entrée du magasin, géolocalisation et guidage dans le magasin comme les Galeries Lafayette, mise à disposition de contenu (vidéos, avis clients, …) accessible grâce à son smartphone comme Décathlon et bien sûr notifications et offres personnalisées comme Urban Outfitters. Retrouvez davantage d’informations sur les interactions possibles en magasin avec le mobile de vos clients dans l’article 5 conseils pour utiliser la géolocalisation in store.

Un magasin Yves Rocher sans aucun apport digital

Un concept store qui reprend les valeurs fondamentales d’Yves Rocher

Retour aux sources pour ce concept store Yves Rocher, dans le premier magasin ouvert en 1969 !

Le végétal y est très présent avec des plantes descendant sur la façade du magasin, d’autres installées en haut des rayonnages dans une logique de « mur végétal ». Les matériaux utilisés rappellent la nature, qu’il s’agisse du bois clair ou des carrelages à motifs de feuilles, dans un camaïeu de verts.

Yves Rocher végétal

De nombreux espaces sont disponibles pour toucher les produits, les essayer, les comparer. C’est le cas du « Botanic Beauty Bar » au centre du magasin au rez-de-chaussée, véritable espace de découverte et de dialogue avec les conseillères Yves Rocher.

LSA a consacré un article ainsi qu’un diaporama au nouveau concept store Yves Rocher.

Mais où est passé le digital dans ce magasin Yves Rocher ?

J’ai eu beau chercher, je n’ai vraiment trouvé aucune présence du digital dans le magasin :

  • En façade, aucune indication du site web, des réseaux sociaux ou de l’application mobile Yves Rocher,
  • Dans le magasin, aucun contenu disponible par le biais d’un QR Code ou d’une borne,
  • Pas d’équipement spécifique pour les conseillères pour accéder à notre historique client,
  • Aucune incitation à liker le magasin, les produits, à suivre Yves Rocher pour rester en contact après la visite.

En cherchant bien, j’ai fini par trouver deux iPad mis à disposition des clientes :

  • l’un parmi les soins anti-âge,
  • l’autre dans l’espace d’attente pour l’institut au premier étage.

Dans les deux cas, les appareils étaient éteints et rien n’indiquait quelle pouvait être leur utilité. J’irai même plus loin : leur présence semblait incongrue !

Comment Yves Rocher aurait pu utiliser le digital dans son magasin

Le digital pour enrichir l’expérience en magasin

Outre une vraie synergie entre le online et le offline (jusqu’à présent), Yves Rocher est pour moi une enseigne qui se distingue également par la force et la richesse de sa marque. Elle dispose d’une histoire ancienne et d’un véritable savoir-faire en matières de beauté et de plantes, savoir-faire qu’elle valorise très bien sur son site web et sur le packaging de ses produits.  Les moyens de le valoriser en magasin ne manquent pas, par le biais de courtes vidéos, de questionnaires interactifs pour aider la cliente à choisir son parfum, … d’autant plus que des écrans lumineux statiques sont positionnés dans les rayonnages pour présenter les produits ! Pourquoi ne pas les rendre plus interactifs ?

Yves Roches écran lumineux

Le digital pour engager les clientes

Yves Rocher est passé maître dans l’art d’engager ses clientes, à travers les réseaux sociaux ou sur son site web. Qu’il s’agisse de tester les nouveaux produits en avant-première via Facebook, de noter les produits sur le site web ou encore de répondre à un questionnaire de satisfaction après une visite en magasin, Yves Rocher ne manque pas une occasion d’engager ses clientes et de leur demander leur avis.

Yves Rocher avis cliente

Le digital in store est l’occasion de passer à la vitesse supérieure en mettant à disposition des clientes ces recommandations, ces notes et avis clients collectés méthodiquement. Il permet aux clientes ayant besoin de se rassurer et utilisant souvent le mobile pour consulter les avis clients d’y accéder plus facilement. C’est un gage de transparence.

En conclusion, si ce concept store Yves Rocher valorise le savoir-faire de la marque, il se prive de la puissance et de la richesse des contenus disponibles. De plus, en n’exploitant pas l’engagement déjà très fort de ses clientes, il oublie un peu de la proximité avec ses consommatrices qui fait pourtant sa force.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Pourquoi ce concept store oublie-t-il le digital ?

Un commentaire à propos de “Pas de digital in store pour Yves Rocher ?

  1. Bonjour Lise,

    Il est bien dommage qu’Yves Rocher ne mise pas sur le digital en magasin. Le paradoxe est assez flagrant pour que vous le souligniez : marque appréciée sur les réseaux sociaux, elle ne matérialise pourtant pas cette réalité en magasin… ce qui peut lui faire prendre du retard par rapport à d’autres concurrents (notamment Sephora qui a ouvert un Labs pour expérimenter le digital en magasin). Cela peut d’ailleurs être dommageable pour le parcours client : 62% des français apprécient les équipements digitaux In Store (étude Ipsos / Extreme Sensio parue en 2014), d’autant plus que le digital est de plus en plus utilisé dans le parcours d’achat. C’est un choix stratégique, qui je l’espère, sera revu par la marque dans les prochains mois…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>