De nouveaux services web-to-store

Si vous lisez régulièrement mon blog, vous avez compris que le Store Locator et la page Google + Local étaient désormais incontournables pour mettre en place une stratégie web-to-store et créer une synergie entre internet et les magasins.

Aujourd’hui, de nombreux autres services web-to-store font leur apparition et semblent prometteurs dans leur capacité à générer du trafic qualifié vers les magasins. J’évoquerai plus particulièrement 4 services web-to-store en explicitant leur intérêt :

  • Les pages Facebook par magasin,
  • Google Shopping ou Google PLA Local,
  • Les assistants de pré-shopping,
  • Le marketplace-to-store.

Les pages Facebook par magasin

Depuis fin 2013, Facebook offre la possibilité de gérer des pages Facebook locales associées à une page Facebook principale dans une relation de type parent-enfant. Cela permet à une enseigne de générer des pages Facebook pour chacun de ses magasins, pages magasins disponibles à partir d’une application « Emplacements ».

En revanche, cette fonctionnalité ne semble pas disposer, pour le moment, de règles de diffusion de contenus permettant à chacune des pages Facebook-enfant de bénéficier des posts sur la page Facebook-parent tout en gardant la possibilité de diffuser ses propres posts sur des informations plus spécifiques comme une braderie, une ouverture exceptionnelle, des travaux, ….

Il y a encore peu d’enseignes qui l’utilisent : citons notamment Séphora et Décathlon. Axa a annoncé vouloir que chacun de ses agents généraux ait sa propre page sur les réseaux sociaux.

Facebook - Web-to-store

A terme, cela signifie que nous pourrons devenir fan du magasin que nous fréquentons, le magasin disposant ainsi d’un outil privilégié pour développer une communauté de proximité et communiquer avec elle. C’est un lien supplémentaire entre le magasin et sa zone de chalandise numérique.

Par ailleurs, cela permet également de développer la recommandation des magasins, Facebook proposant également son service d’évaluation sur ces pages.

Google Shopping ou Google PLA Local

Le comparateur de prix Google Shopping évolue également vers le web-to-store et développe de nouveaux services ayant pour but de proposer des annonces produits géolocalisées et générant des ventes dans les magasins.

Comme évoqué récemment par jvweb, dans ces nouvelles annonces, Google permet au commerçant d’exposer ses produits, leur prix, leur disponibilité ainsi que les services offerts par le magasin.

Google Shopping - Web-to-store

L’internaute utilisant ce service peut aller jusqu’à acheter le produit sur internet avant de le retirer ensuite dans le magasin.

Ce service Google fonctionne sur un système d’enchères comme Adwords. Attention cependant à ne pas devenir aussi dépendant de Google pour ses ventes physiques que pour ses ventes internet.

De plus en plus, ce n’est plus l’enseigne ou le magasin qui est référencé mais le produit avec en argument phare le prix.

Les assistants de pré-shopping

Autre tendance émergente : les assistants de pré-shopping. Ce sont des services qui proposent de préparer son shopping en mixant l’offre produit des magasins avec la géolocalisation. C’est du pré-shopping car il n’y a pas de vente effective, simplement une recherche avec éventuellement une réservation informatique ou téléphonique. C’est un service web-to-store qui génère un trafic qualifié vers le point de vente.

Pré-shopping - web-to-store

Les quatre sites les plus intéressants sur ce nouveau service sont Socloz, Shopping Adventure, Mappy Shopping et We are the shops. Les modèles économiques ne sont pas encore stabilisés et le principal écueil est que ces services génèrent des réservations, qui se concrétisent plus ou moins.

Ce service web-to-store de pré-shopping semble particulièrement intéressant pour un achat sur mobile, lorsque l’on souhaite effectuer un achat rapidement et à proximité. Je reviendrai dans un prochain article sur les forces et les faiblesses de ces quatre sites.

Le marketplace-to-store

Enfin, dernier concept émergent et qui prouve que le web-to-store a encore de beaux jours devant lui : le « marketplace-to-store ». Ce terme un peu barbare désigne le développement d’une offre localisée dans les magasins physiques au sein des marketplaces internet. Comme évoqué dans l’article du Journal du Net, Cdiscount expérimente actuellement le click and collect sur sa marketplace. Cela fait partie des nombreuses évolutions que tentent les marketplaces pour palier la stagnation de leur trafic et séduire de nouveaux vendeurs.

De même, des marketplaces exclusivement destinées à la vente dans les magasins physiques se lancent : Localismarket par exemple souhaite promouvoir le commerce de proximité au travers de sa marketplace.

Au final, internet recrée une communication de proximité et peut stimuler le commerce local. Et vous, quels sont d’après vous les nouveaux services web-to-store qui vont se developper ?

7 commentaires à propos de “De nouveaux services web-to-store

  1. Pingback: De nouveaux services web-to-store - Mon Client ...

  2. Pingback: De nouveaux services web-to-store - Mon Client ...

  3. Pingback: De nouveaux services web-to-store : pages Faceb...

  4. Pingback: De nouveaux services web-to-store | Solutions &...

  5. Pingback: Les marketplaces se tournent vers le web2store ...

  6. Bonjour,

    Je travaille pour WE ARE THE SHOPS et nous sommes justement une marketplace to store multi-marques spécialisée dans le prêt-à-porter et la chaussure moyen haut de gamme.

    Nous sommes d’ailleurs dans le Challenges de ce mois-ci dans les 100 start-up dans lesquelles investir.

    Merci pour votre article !

    Alice Gambetta
    http://www.wearetheshops.com

  7. Pingback: De nouveaux services web-to-store | Mon Client ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>