Les centres commerciaux sont-ils actifs sur les réseaux sociaux ?

Centre commercialUne étude publiée par BearingPoint en mars 2013 (et disponible ici), s’interroge sur les nouveaux enjeux des centres commerciaux dans le contexte de montée en puissance des parcours d’achat cross-canal des consommateurs et de risque de showroming. Les principales pistes d’actions de l’étude pour les centres commerciaux sont les suivantes :

  • Mettre en place une stratégie digitale complète intégrant site web, sites et applications mobiles, réseaux sociaux et digital en point de vente.
  • Mettre en place une cellule d’innovation permanente, pour identifier et déployer les services digitaux gagnants, avec un budget et une équipe dédiée.
  • Investir dans la connaissance des comportements et déclencheurs d’achat des consommateurs grâce aux outils du Big Data.

De même que les enseignes doivent mettre en place une véritable stratégie omnicanal pour développer leur chiffre d’affaires global, les centes commerciaux doivent veiller à leur présence online et développer des sites et applications mobiles pour favoriser le web-to-store et réenchanter l’expérience de shopping en centre commercial.

Je me suis intéressée dans un premier temps à la présence des centres commerciaux sur les réseaux sociaux et ai dressé l’infographie ci-dessous :

Centres commerciaux et réseaux sociaux en France | Infographics

Principaux faits marquants :

  • Facebook est le réseau social incontournable. La plupart des grands centres commerciaux y sont présents et y communiquent régulièrement, au moins une fois par semaine. A noter pour certains centres commerciaux la présence de pages « non officielles » qui rendent parfois la page officielle difficile à trouver comme par exemple Les 4 Temps.
  • La présence des centres commerciaux sur Twitter est beaucoup plus aléatoire. Les centres commerciaux Vélizy 2 et Parly en sont absents. Pour ceux qui y sont présents, l’activité est encore très réduite et le nombre d’abonnés faible. Le premier du classement, So Ouest, n’a que 1 309 abonnés, à comparer par exemple aux 53 471 abonnés de L’Occitane.
  • Sur Youtube, malgré une présence souvent ancienne (au moins depuis 2011 pour la plupart), le nombre de vues est souvent faible. C’est le cas du Millénaire à Aubervilliers qui ne comptabilise que 9 737 vues en plus de deux ans de présence. Les comptes sont souvent peu ou pas renseignés (liens vers autres supports).
  • A noter quelques initiatives sur d’autres réseaux sociaux comme Instagram, où sont présents mais de manière encore très anecdotique Vélizy 2, le Forum des Halles, le centre commercial Rivétoile de Strasbourg ou encore le centre commercial L’Heure Tranquille de Tours sur Pinterest.

En conclusion, la présence des centres commerciaux sur les réseaux sociaux n’en est qu’à ses débuts. De nombreux éléments existent mais ne sont pas toujours coordonnés, le site web ne promeut pas toujours les autres supports, … Les bases sont en place pour fédérer de véritables communautés de clients autour des centres commerciaux, en définissant le rôle de chacun des réseaux dans cette stratégie de fidélisation.

4 commentaires à propos de “Les centres commerciaux sont-ils actifs sur les réseaux sociaux ?

  1. Merci pour cette synthès. En effet, tout commence, nous verrons qui saura saisir le mieux les opportunités de différentiation et de fidélisation !

  2. J’ai toujours été surprise du nombre de fans / j’aime sur facebook. Sait-on d’où viennent ces followers ? Comment sont-ils recrutés ? Il serait intéressant d’identifier quelle est la réelle part de followers à moins de 15km d’un centre et qui sont pour le coup vraiment intéressés par la com d’un centre.

  3. Pingback: Les centres commerciaux sont-ils actifs sur les...

  4. Pingback: Les centres commerciaux sont-ils actifs sur les...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>